Repenser l’habitat des séniors avec la domotique


Domotique / mercredi, février 21st, 2018

Pour qu’une maison puisse réellement s’adapter aux besoins d’un sénior et devenir intelligente, la totalité de son fonctionnement doit être revue et centralisée pour qu’elle puisse être commandée à distance. Toutefois, il ne suffit pas de le dire pour arriver à le faire. Une étude préalable doit être effectuée.

Repenser les besoins du sénior en définissant ses besoins

Dans une habitation dont la vocation est de faciliter l’autonomie des séniors, les moindres aspects de la technologie doivent être pris en considération. Avant d’initier un projet, le sénior et sa famille doivent définir leurs besoins. La première chose à faire est de définir la nature du handicap du sénior. S’agit-il d’un handicap visuel, auditif ou moteur ? Quelles sont les pires craintes du sénior ? A-t-il peur d’une intrusion ? D’une chute dans la salle de bain ? D’une chute dans les escaliers ? A-t-il peur de se noyer dans son bain ou de s’asphyxier à cause du gaz ?

Toutes les questions doivent être posées, car il y va du confort et de la sécurité du sénior. Il n’y a aucune crainte à avoir puisque la domotique propose des solutions sur mesure. Par ailleurs, les sociétés qui se spécialisent dans ce segment sont très nombreuses. Vous pouvez faire intervenir la concurrence pour bénéficier du meilleur service. N’hésitez pas à bien laisser mûrir vos réflexions, cela vous permettra de bien cerner les problématiques auxquelles vous êtes confronté. L’objectif n’est pas de terminer rapidement le projet, mais de bénéficier de la meilleure installation possible.

Aider les personnes âgées à comprendre la domotique

L’utilisation des solutions domotiques n’apparaîtra pas comme une évidence pour les personnes âgées. Il faut donc bien leur montrer la voie et les assister durant les premiers jours voire les quelques semaines. Il faut toujours se conformer à leurs besoins et à leurs habitudes de vie. Si la personne âgée n’est pas très à l’aise avec les tablettes tactiles, les télécommandes classiques devraient faire l’affaire. Au besoin, faites des essais en compagnie du sénior et voyez comment il s’en sort. Ainsi, vous allez voir si certains aspects de la domotique installée doivent être modifiés ou réinstallés.

La domotique est appelée à beaucoup muter au cours de ces prochaines années, aussi, il faut anticiper l’avenir. Les besoins futurs du sénior doivent être anticipés, notamment s’il fait face à diverses maladies. Ici, la projection ne se fait pas sur une dizaine d’années, mais seulement sur quelques mois. Si vous prévoyez de refaire l’installation électrique pour l’ajout d’un service domotique destiné à des stores, profitez-en pour voir si la maison n’a pas besoin d’un nouveau système d’alarme ou d’un réseau de caméra pour surveiller les déplacements du sénior. Les innovations en termes de domotique viendront à vitesse inimaginable, il faudra donc rester à l’affût.

Sachez que plusieurs modes de fonctionnement existent. L’automatisation de la maison peut être gérée par courant porteur ou par ondes radioélectriques. La configuration de la maison et le coût de l’installation entreront aussi en ligne de compte dans ce type de projet.